Dans cet article, vous apprendrez pourquoi et surtout comment travailler le référencement naturel et gratuit (SEO) de votre site web. Référencement sémantique, utilisation de mots clés, structure des pages, rédaction web… D’un site à l’autre, la stratégie sera différente. Il faut prendre en compte plusieurs critères comme : le secteur d’activité ou encore vos cibles.

En bas de page, vous pourrez télécharger notre QUICK GUIDE : LES PRINCIPES DE BASE D’UN BON RÉFÉRENCEMENT en complément de cet article. Vous trouverez dedans des conseils stratégiques et des techniques plus théoriques pour élaborer une stratégie de référencement adaptée à votre projet.

L’objectif principal du référencement est d’être bien positionné dans votre secteur d’activité pour que les leads viennent à vous directement. Travailler son référencement naturel c’est mettre en place une stratégie de prospection que l’on pourrait presque qualifier d’automatisée. Attention, ne vous imaginez pas qu’une fois la liste des éléments à optimiser faites, vous n’avez plus rien à faire. Le référencement c’est un travail continu. Vous devez analyser la concurrence, vos statistiques… Pour tester, améliorer et faire évoluer votre stratégie de référencement. À noter que les premiers résultats apparaissent entre 4 et 6 mois de travail. Il va donc falloir s’armer de patience avant de voir les bénéfices.

Les 3 points clés à mettre en place :

bases du référencement Tamento

 

1- Un contenu pertinent 

Pour optimiser votre référencement naturel, il faut proposer aux moteurs de recherche et aux internautes un maximum de contenus pertinents.
Dans cette optique, il est recommandé d’intégrer sur chaque page, pour être « SEO-Friendly », au minimum 300 mots.
Dès 700 mots rédigés, votre texte commence à se démarquer aux yeux de Google, et au-delà de 1200 mots, votre texte peut être perçu comme une source d’information réellement pertinente aux yeux de Google.

Un internaute est pressé, impatient et exigeant : il obtient des milliers de résultats pour une même recherche, il n’hésitera donc pas à quitter votre page si le contenu ne lui plaît pas. 

Notre astuce pour adapter votre rédaction web, les 3 C :

  • Rester Clair : droit au but
  • Rester Consistant : une phrase, un message
  • Rester Concis : maximum 20 à 25 mots par phrase

Bien rédiger en 2020, c’est adopter un style proche du langage oral. En effet, les internautes utilisent de plus en plus les recherches vocales, rédiger du contenu qui « parle » à l’internaute est devenu crucial. D’autant plus que Google est maintenant capable de détecter de façon quasi-parfaite le contenu adapté à une requête vocale.

2- Un contenu ciblé & optimisé

À savoir, on ne référence pas un site, mais les pages de celui-ci. Il faudra définir un mot-clé pertinent par page pour répondre au mieux aux questions des internautes sur Google. 

Vos pages web doivent avoir un contenu homogène. Mieux vaut faire plusieurs pages web très ciblées qu’une seule page web abordant des thèmes multiples. Cela vous fera davantage de pages à référencer et donc beaucoup plus de chances d’être mieux positionné dans les moteurs de recherche.

Pour optimiser les pages de votre site il va falloir au préalable définir un mot-clé pertinent par page en fonction du contenu, de la cible et des concurrents.

Une fois la stratégie de mots-clés définie, il faut la mettre en place sur vos contenus, noms d’images, balises, descriptions…

Google n’apprécient pas les répétitions excessives de mot-clés. N’hésitez donc pas à utiliser des synonymes.

3- Bien construire sa page pour être bien noté par Google

Google a des critères d’évaluation qu’il faut prendre en compte pour s’assurer un bon classement dans les résultats de recherches. Ces critères sont assez simple à mettre en place. Ils vont simplement vous demander un peu de temps puisqu’il va falloir le faire sur toutes vos pages.

Astuce : Pour les sites sur WordPress vous pouvez utiliser le plugin gratuit “SEO by Yoast” qui permet de personnaliser la balise title et la méta-description. Vous aurez des indicateurs et une prévisualisation du résultat sur google pour vous aider dans la rédaction de celles-ci.

La balise title : 

  • Elle doit être dans la mesure du possible différente du H1.
  • Ne pas dépasser les 500 pixels. Chaque lettre n’a pas la même largeur, il faut donc compter en nombre de pixels et pas en nombre de caractères.
  • Insérer le mot clé principal de la page en début de balise
  • Créer une balise title unique pour chacune de vos pages
  • Utiliser le mot-clé une seule fois dans la balise

La balise méta-description :

  • Ne pas dépasser les 900 pixels.
  • Rédiger un contenu clair, précis et direct
  • Insérer un ou des verbes d’action, incitation à l’action, éveiller la curiosité…
  • Structurer votre meta-description avec de la ponctuation notamment
  • Rédiger une balise pertinente qui correspond au contenu de la page
  • Placer des mots clés ou des synonymes 
  • Créer une meta-description unique par page

Astuce : Pour mesurer les longueurs des balises en pixel, vous pouvez utiliser cet outil : http://www.referencement.com/simulateur-serp-pixels/

La balise meta-keyword :

Ne vous embêtez pas à la remplir, il a été prouvé que la balise Meta-Keywords n’a aucun impact sur le référencement de votre site.

Les balises H1 à H6 servent à la fois à structurer la page mais aussi à donner à Google des indications sur l’importance des titres… Pour les moteurs de recherche, elles n’ont pas toutes la même importance. Les balises H1, sont les plus importantes parmi toutes les balises et le sont aussi pour le référencement. Plus on augmente de niveau de titre (H2, H3, H4, H5 et H6), moins votre contenu sera considéré comme stratégique.

Le contenu d’une balise H1 sera donc plus important que celui d’une balise H2, lui-même plus important qu’une balise H3 etc. jusqu’à H6. Les efforts d’optimisation devront donc se concentrer en priorité sur les titres en H1, H2, voir H3. 

La balise H1 est la balise la plus importante pour le référencement naturel. Attention, il ne doit y avoir qu’un seul H1 par page. Elle encadre le titre de la page et introduit directement le sujet qui va être traité dans la page. En résumé, elle contient donc les termes les plus pertinents pour identifier le contenu de la page.

Bien rédiger ses titres et sous-titres :

  • N’utilisez qu’un seul H1 par page
  • Le mot clé principal doit se trouver au début du titre
  • Essayez d’inclure au moins deux H2 par page
  • Mettez le mot clé principal dans au moins un H2 (le premier idéalement)
  • Pensez à inclure des mots clés secondaires dans les H2 et H3

 

Retrouvez nous la semaine prochaine pour la suite !

 

QUICKGUIDE à télécharger gratuitement