Jeudi dernier, le réseau social Twitter a connu une panne de grande ampleur privant ses utilisateurs de toute action sur le service de micro blogging. La cause : un double incident dans les centres de données. C’est en fin de journée que l’explication est tombée des mots de Mazen Rawashdeh, vice-président de Twitter. « Les centres de données sont conçus pour être redondants: quand l’un tombe en panne, le deuxième prend le relais » expliquait-il dans un message adressé aux utilisateurs. Jeudi dernier, les deux centres de données sont tombés en panne simultanément rendant impossible l’accès aux services. Alors que le site Internet connaissait des difficultés, les applications pour mobiles et tablettes ne souffraient d’aucuns problèmes mais Twitter n’était pas le seul service touché ce jeudi noir. Google Talk, le service de messagerie instantanée et de vidéoconférence de Google était lui aussi inaccessible pendant plusieurs heures. Le géant Microsoft n’est pas en reste avec une panne du côté de sa plateforme Windows Azure. Des difficultés d’accès étaient recensées pour les utilisateurs localisés en Europe de l’Ouest. Ce n’est pas la première fois que Twitter est inaccessible pour ses utilisateurs. En juin dernier, un « bogue en cascade » avait paralysé le service pendant plusieurs heures. Malgré que Twitter soit le 8ème site le plus visité au monde (source : alexa.com), il n’est pas à l’abri de défaillances techniques tout comme son homologue Facebook qui lui aussi connait plusieurs défaillances. L’accumulation d’actions effectuées simultanément sur leurs serveurs ne peut pas être étrangère à ces troubles. Une fois la panne passée, de nombreux utilisateurs ont ironisé sur l’incident et les équipes de Twitter ont assuré que tout était mis en oeuvre pour que ce genre de panne ne se reproduise plus.