Aujourd’hui encore, beaucoup d’entreprises françaises ont du mal à se convaincre de l’importance d’être présent et actif sur Twitter. Ce réseau social est pourtant essentiel pour une stratégie socia media bien établie. A l’heure actuelle, seulement 8% des Internautes sont présents sur Twitter. Ce chiffre laisse à penser que le réseau social n’a pas tellement d’importance et qu’il n’est pas essentiel pour une entreprise cherchant à s’établir sur le web de passer par le réseau de l’oiseau bleu. Pourtant sur Twitter, la consommation est au coeur des discussions et pas seulement en période de fêtes. Les Twittos , comme on les appelle, aiment partager leurs découvertes, leurs bons plans, leurs promos mais pas seulement ! Les critiques sont également fréquentes et spécialement envers les marques absentes du réseau. Il faut savoir qu’un tweet sur 5 mentionne une marque et que parmi cette proportion, 1/3 contient des critiques.  Il est donc important d’être présent au moins pour effectuer une veille efficace et pour répondre en cas de problème. Notons qu’un quart des Internautes se disent prêts à relayer un appel au boycott. En ce qui concerne les activités des marques sur le réseau, 39 des 49 plus grosses entreprises françaises ont un compte et la plupart diffusent des promotions, relaient des jeux concours et y ont également intégré leur SAV. Il est courant de faire du Mass follow, à savoir de s’abonner à un grand nombre de comptes d’utilisateurs pour étendre sa notoriété, au moins dans un premier temps. Ceci doit malgré tout se faire de manière intelligente en suivant des comptes pertinents pour ne pas être la cible de représailles. Les twittos, en bons habitués de web, ont la critique facile ! La Redoute et Air France, par exemple, ont bien compris l’intérêt de Twitter et ont mis en place un bon nombre de pratiques à suivre pour réagir rapidement et éviter tout bad buzz. On se souviendra en effet du bad buzz dont a été victime Air France au moment de la catastrophe à Fukushima avec l’absence de réaction de son community manager pendant les heures qui ont suivi le séisme. Cet évènement a apparemment servi de leçon à l’entreprise qui a donc renforcé son dispositif de veille afin de satisfaire les internautes. Source