On voit ces temps-ci fleurir sur les blogs divers articles sur le fait que les publications des pages Facebook ne toucheraient que 10% des fans. Suite à mon post sur le fonctionnement du reach Facebook et des rumeurs qui circulent, je vais essayer de clarifier la situation.

L’EdgeRank

Première chose à prendre en compte, l’EdgeRank Facebook. A l’instar de Google, Facebook fonctionne suivant des algorithmes bien définis qui permettent d’offrir à chaque utilisateur une utilisation maximale de leur profil Facebook. C’est ce qui déterminera ce qui doit être affiché sur le fil d’actualité de vos fans ou non. Comme expliqué dans mon précédent post, l’EdgeRank privilégie les publications les plus engageantes comme les photos qui sont plus vues et « likées » que les mises à jour de statuts. De ce fait, une photo a plus de chance d’apparaître dans le fil d’actualité de vos fans qu’un simple statut. L’EdgeRank prend également en compte toutes vos interactions. Si vous cliquez souvent sur les publications d’une page, qu’importe ce que cette page publiera dans le futur, votre fil d’actualité la fera apparaître. En bref, plus une personne intérargit avec une page, plus elle apparaîtra dans son flux d’actualité. Donc potentiellement, tous vos fans voient vos publications mais seuls les plus engagés seront certains de voir vos mises à jour. Autre chose importante. Les gestionnaires de pages le savent bien, sous chaque post publié il y a les statistiques réelles indiquant le nombre de personnes ayant vu vos publications. Or, si vous publiez une mise à jour à 4h du matin, il y a très peu de chance qu’un fan qui se connecte aux alentours de 18h ait pu voir votre publication. Celle-ci s’est noyée dans son flux d’actualité. Cela ne veut pas pour autant dire que votre mise à jour a été caché, il ne l’aura simplement pas vue et ne sera pas prise en compte dans vos statistiques.

« Afficher dans le fil d’actualité »

Beaucoup de pages ont publié des posts incitants leurs fans à cliquer sur « afficher dans le fil d’actualité » sur leur page afin d’être certain de recevoir les mises à jour. Si l’EdgeRank de Facebook sélectionne pour l’utilisateur le contenu qui lui semble être le plus intéressant est une chose, enlever à l’insu de l’utilisateur une fonctionnalité de base en est une autre. Quand vous « aimez » une page, la fonction « afficher dans le fil d’actualité » est activée d’office. Facebook ne la supprime pas automatiquement sans votre consentement. Il n’y a donc aucune raison d’inciter vos fans à faire ceci car elle est active tant que l’utilisateur ne l’a pas désactivé de lui-même.

Alors pourquoi seulement 10% des fans voient les publications des pages?

À cette question, une réponse simple, votre page manque de visibilité. Vos fans n’interagissent pas assez avec votre page, ils ne « likent » pas assez, ne commentent pas, ne partagent pas votre page et la rendent donc beaucoup moins visible et plus faible pour l’EdgeRank de Facebook.

Comment augmenter l’engagement de mes fans?

Avant de penser comme un gestionnaire de page, pensez comme un utilisateur Facebook. Quels éléments vous attirent, vous semblent intéressants? Avec quelles publications interagissez-vous? Les photos étant plus engageantes que les statuts, accompagner vos posts d’illustrations peut augmenter l’interaction des utilisateurs avec votre page. D’autres solutions s’offrent à vous : 
  • – Postez à des moments où votre fanbase est susceptible d’être connectée. Si votre page est destinée à un public français, ne postez pas à 3h du matin par exemple. Testez vos publications sur différentes périodes horaires et jours afin de voir quels sont les meilleurs moments pour poster.
  • – N’hésitez pas à demander de partager vos mises à jour, à les « liker » et à les commenter. N’ayez pas peur d’être direct.
  • – Posez des questions ouvertes qui feront participer vos fans. Utilisez les mots : Quand, où, pourquoi, qui, etc.
  • – Usez et abusez de photos et vidéos. N’inondez pas le flux d’actualités de vos fans mais essayez de poster photos et vidéos un maximum.
  • – Proposez des jeux concours, des coupons de réduction, etc.
  • – Postez directement depuis Facebook et non via un client comme Hootsuite. Les connaisseurs voient directement les posts automatiques et se retrouvent désintéressés.
  • – Si votre budget vous le permet, utilisez la promotion de posts pour toucher plus de fans. Votre mise à jour aura plus de chance d’attérir dans le fil d’actualité de vos fans et de leurs amis.
  • – etc.
Ce ne sont que quelques propositions pour augmenter l’engagement de votre page. En tant que gestionnaire de pages, vous êtes les plus à même de savoir ce qui peut toucher vos fans. À vous d’expérimenter et de trouver la solution idéale pour intéresser et faire réagir vos fans.
  • M

    Bonjour Aurélien,

    Merci pour cet article très clair et très instructif.

    Pour ma part je gère un site avec environ 20500 fans (des vrais pas des « achetés »). Lorsque je publie une info à propos d’un article du site, très peu clique sur le « j’aime » de la page Facebook. En revanche, un bon nombre clique sur le bouton « j’aime » qui se trouve sur l’article lui-même.

    Y a-t-il un impact sur le Edge Rank ?

  • Aurélien Coiffard

    Je ne pense pas que le bouton j’aime sur un site impact le Edge Rank direct de la page Facebook. Par contre il rajoute un bénéfice de viralité au post car l’action de cliquer sur « j’aime » sur un site entraîne automatiquement l’apparition du lien sur le profil de l’utilisateur ayant aimé l’article. Sauf si l’utilisateur a empêcher ceci via ses paramètres de confidentialité.

    Donc automatiquement, le post se fera plus visible mais non pas grâce à la publication de la page facebook mais grâce au bouton j’aime installé sur le site. Votre page est rendue plus visible, tout comme votre post. C’est bénéfique mais pour le Edge Rank je n’en suis pas sûr.

    Tout comme Google, Facebook modifie ses algorithmes en permanence donc il faut s’armer de patience car Facebook fait face à tellement de critiques concernant le Edge Rank que le réseau sera obligé de riposter et de satisfaire les propriétaires de pages.