A peine annoncées, les Google Glass sont déjà interdites dans un bar de Seattle, le 5 point café. Bien qu’il s’agisse d’une blague à la base, Dave Meinert, le gérant de cet établissement, a lancé une polémique intéressante. En effet, son bar ayant la réputation d’être plutôt mal famé, il souhaite préserver l’anonymat de ses clients. Ainsi, en interdisant le port des Googles Glass dans son bar, il leur évite le risque d’être pris en photo ou filmé à leur insu, et de se retrouver sur le net sans autorisation. La problématique du droit à l’image est primordiale dans une société qui ne cesse de mitrailler, et surtout de publier à tout va sur n’importe quelle plateforme. Un fan de la page Facebook du bar déclare: « Interdire les Google Glass ne vous garantissent qu’une chose: avoir l’air stupide ». En effet, les applications disponibles sur ces lunettes le sont également sur nos smartphones. Partant de ce postulat, pourquoi ne pas interdire l’usage des smartphones dans les lieux publics ? Impensable.

Les Google Glass : bien plus qu’un appareil photo

Bien qu’elles ne soient pas commercialisées, on ne cesse de parler de ces lunettes depuis quelques mois. Une conférence de presse a permis de connaitre leurs principales fonctionnalités en lien avec des partenariats, à savoir : La reconnaissance non pas faciale, mais vestimentaire, qu’elles proposent. Gmail intégré aux Google Glass qui permettra de répondre à un email en dictant son message. Des notifications en cas d’information de dernière minute, faites par le New York Times. Poster ses photos sur les réseaux en dictant le statut l’accompagnant. Voici une vidéo prise lors de cette conférence : {youtube}QrGVFMWvBSA{/youtube}