Le 20 juin dernier, Instagram lançait une nouvelle fonctionnalité : le partage de vidéos. L’application, rachetée par Facebook un an auparavant, concurrençait ainsi directement Vine, qu’elle bat désormais par K.O.

INSTAGRAM ET VINE : QUELLES DIFFERENCES ?

Pour rappel, Vine est un système permettant à ses utilisateurs de créer et partager des courts clips de 6 secondes à partir de vidéos ou de photos stockées sur leur smartphone.

Vine a été lancée le 24 janvier 2013 par Twitter et est très rapidement devenue l’application de partage de vidéos la plus utilisée sur le marché. A tel point que le 9 avril, elle s’est érigée en première place des outils téléchargés gratuitement sur l’Apple Store.

Face à un tel succès, Instagram n’a pas eu d’autres choix que celui de répliquer et n’a donc pas longtemps hésité avant d’ajouter lui aussi une fonction de partage vidéo à son application. Bien évidemment, le service n’oublia pas de la doter d’options supplémentaires pour se distinguer de son ennemi Vine et se donner une chance de rivaliser avec lui.

Ainsi, Instagram propose de réaliser des vidéos de 15 secondes mais aussi de les customiser avec les fameux filtres vintage qui ont rendu l’application célèbre. Ceci est un progrès par rapport aux vidéos de Vine puisque ces dernières ne peuvent durer que 6 secondes maximum et ne peuvent être transformées de la sorte. De plus, la filiale de Facebook permet à ses utilisateurs de stabiliser leur réalisation, ce qui n’est pas le cas de la filiale de Twitter. Dernier avantage en faveur des clips issus d’Instagram : ceux-ci sont compatibles avec de nombreuses interfaces (telles que Tumblr, Flickr ou foursquare) alors que ceux réalisés avec Vine ne peuvent être partagées que sur Twitter ou Facebook.

INSTAGRAM ECRASE VINE

En pensant à toutes ces distinctions, Instagram a réussi son pari et a porté un coup de massue à son précurseur dès son arrivée sur le marché. Effectivement, le jour du lancement du service vidéo d‘Instagram, la fréquentation de Vine a chuté de 40% en passant de 2,5 millions de partages la veille à 1,5 million le jour J.

On aurait pu penser que cette diminution n’était qu’une réaction à l’effet de nouveauté et qu’elle n’allait pas durer, mais ce ne fût pas le cas : l’application détenue par Facebook est, en effet, parvenue à s’imposer face à un concurrent déjà bien installé. Elle a d’ailleurs revendiqué 5 millions de vidéos partagées dès le début de son activité.

Vine, en revanche, a continué de s’effondrer : une semaine après l’arrivée d‘Instagram Vidéo, les viners n’ont partagé que 900 000 liens, ce qui témoigne d’une baisse de 70% dans les statistiques de l’application.

Face à cela, Vine décidé de réagir, bien déterminé à reprendre l’ascendant sur son rival.

L’OFFENSIVE DE VINE

Ceci a pu être constaté ce jeudi 4 juillet, lorsque Vine a annoncé une mise à jour majeure de son application pour iPhone et Android. En la présentant comme la plus grande mise à jour et aussi la plus géniale, Colin Kroll, cofondateur de l’application, a cherché à montrer qu’il n’avait pas dit son dernier mot face à l’invasion d’Instagram Video.

Concrètement, que va apporter cette mise à jour ?

  • Parmi les améliorations proposées, la plupart ne sont pas sans rappeler les fonctionnalités de Twitter. Rien de bien surprenant quand on sait que l’éditeur de micro-vidéos a été racheté par le réseau social début janvier. Ainsi, désormais, les viners auront l’opportunité de reviner leurs vidéos préférées, à la manière d’un retweet qui permet de mettre en avant un tweet posté par un autre membre sur votre propre compte. Par ailleurs, tout comme sur Twitter, vous pourrez protéger votre compte, c’est à dire le rendre accessible uniquement aux personnes de votre choix.
  • Mais, constatant l’ascension d’Instagram Vidéos, les fondateurs de Vine n’ont pas résisté et se sont également inspirés de leur grand concurrent pour optimiser leur service. Vous pouvez donc, dès maintenant, utiliser une fonction fantôme, qui vous permet de revoir une séquence en superposition de la caméra et ainsi réaliser des transitions plus fluides entre les différents morceaux de votre clip. Cependant, la fonction de correction offerte par Instagram vous permettant de visionner une séquence à part et de la supprimer si besoin est, n’est pas encore présente sur Vine.

Si Instagram semble avoir pris de l’avance sur Vine, nous ne sommes pas encore en mesure de définir laquelle des deux applications (et plus généralement lequel des deux grands réseaux sociaux) sortira grand gagnante de cette bataille. D’autant plus, que toutes deux semblent aborder le service de la micro-vidéo de manière différente; ce qui pourrait favoriser leur cohabitation et apaiser leur affrontement. En effet, Vine, qui appartient à Twitter et qui permet aux utilisateurs de créer des vidéos courtes et sans modification, semble s’inscrire dans l’immédiateté, au contraire d’Instagram Video qui a pour vocation de vous faire publier de jolis clips que vous souhaiterez conserver.