La nouvelle est tombée hier soir : Google Reader, le célèbre service RSS, disparaitra le 1er juillet 2013. Encore une preuve qu’un service en ligne peut fermer d’un claquement de doigt. Google souhaite faire un « nettoyage de printemps » des différents services qu’il propose. Malheureusement pour nous, l’utilisation de Google Reader a progressivement décliné au fil des années, malgré une bonne audience. Certainement dû aux disparitions des principaux navigateurs qui ne souhaitent plus gérer leurs fluxs comme dans le passé, toujours est-il que cette disparition fait couler beaucoup d’encre sur la toile. Pour pallier cette perte, il vous faudra exporter vos listes de fluxs depuis l’interface de Google Reader (Paramètres – Exporter). Pas de panique donc, puisque vous pourrez facilement retrouver tous vos contenus (flux, favoris, groupes et j’en passe) grâce au Takeout de Google. Vous êtes censés avoir six mois pour le faire, mais ne tardez pas trop non plus. L’autre solution qui s’offre à vous serait d’utiliser d’autres services tels que Feedly. Certes, il est basé sur Google Reader, c’est à dire que si ce dernier saute, il saute. Mais c’était sans compter sur son anticipation ! Baptisé « Normandy« , Feedly a pour projet de cloner l’API de Google Reader afin que les utilisateurs continuent de suivre leurs fluxs sans aucun soucis. Google tente tout de même de rassurer les internautes en annonçant que d’autres solutions seront trouvées pour remplacer Google Reader. Et au vu des les lecteurs de flux RSS existants, certes, il faudra une légère ré-organisation, mais la fermeture de Google Reader ne se fera pas tant sentir que ça. D’autres services ferment, notamment : Snapseed pour Windows et OS X, CalDav et Search for Shopping, Google Voice App pour BlackBerry, Cloud Connect.