La génération Y est cette génération de jeunes de 15 à 30 ans qui fait son entrée dans le monde du travail et remet en cause la manière de travailler de ses aînés. Alors quels sont leurs envies, leurs besoins et leur mode de fonctionnement ? L’arrivée de la génération Y dans le monde du travail a tendance à bousculer les codes. En effet, leurs critères de choix diffèrent des générations précédentes. Là où la génération X recherchait la stabilité et la valorisation de socmpétences techniques, la nouvelle génération recherche avant tout :
  • l’épanouissement
  • les responsabilités, l’autonomie, le choix de son mode d’organisation
  • l’utilité envers l’environnement et la société
  • se préparer aux fonctions de dirigeants (ambition)
  • une dimension internationale
Cette génération est issue de la culture zapping et n’hésitera pas à changer 20 fois de travail si elle estime qu’elle peut avoir mieux ailleurs. La stabilité en fait plus partie de ses préoccupations et elle préfèrera le confort et la performance bien que tout cela puisse paraître extrêmement exigeant dans un contexte économique où le travail manque et est de plus en plus difficile à trouver. Une autre caractéristique de la génération Y est son exigence de la vérité. Elle sait où chercher l’information et remettra tout en cause en recherchant des informations sur Internet mais surtout en s’en remettant aux conseils de ses proches. Cela est également valable dans le cadre d’une recherche d’emploi avec la prise de renseignements sur l’entreprise concernée, son mode de travail etc. Une fois dans l’entreprise, la génération Y est tout aussi exigeante. La frontière entre la vie privée et la vie professionnelle se fait de plus en plus mince notamment grâce aux smartphones qui permettent un accès permanent aux réseaux sociaux. Sur les médias sociaux justement, ces salariés peuvent se révéler autant un danger que les meilleurs supporters de l’entreprise. Il est donc bon de leur indiquer les bonnes pratiques (ne pas critiquer publiquement leur entreprise, etc.) tout en veillant à ne pas empiéter sur leur liberté d’expression. Les jeunes issus de cette génération ont en général plus tendance à prendre des initiatives que leurs ainés. En ce qui concerne l’apport de nouvelles technologies, s’ils ne sont pas les prescripteurs (du fait de leur manque d’ancienneté dans l’entreprise) ils en sont les plus fervents défenseurs. Les entreprises ne doivent donc pas chercher à les faire rentrer dans un moule préconçu pour une génération dépassée car elle se priverait aunsi d’un apport d’expérience, de créativité et d’une énergie nouvelle indispensable à son bon développement. Et pour finir, voici une video résummant toutes les caractéristiques propres à cette génération hyper connectée : Source