A l’heure où les 140 caractères de Twitter ont pris le dessus sur les longs contenus, Matt Mullenweg, CEO de WordPress, souhaite un retour aux sources. Avec le web 2.0, les smartphones, les réseaux sociaux et j’en passe, on a cette impression de ne plus avoir le temps de lire. Ainsi, on préfère choisir la solution de facilité, jeter un coup d’œil aux gros titres en faisant la queue dans une file d’attente, survoler l’information avec des brèves, qu’on peut trouver en masse.

Les 140 caractères : Y en a marre

Matt Mullenweg, lui, propose une évolution du blogging avec des articles plus longs. En effet, certaines idées ont besoin de plus de 140 caractères pour être correctement exprimées, et comprises. Rien qu’un article WordPress compte environ 280 mots. Il faudrait ré-avoir cette habitude de prendre le temps de se poser dans un bon fauteuil et lire un bon article. C’est cette image qu’il souhaite encourager en développant le lecteur « Freshly Pressed » sur les blogs. Ce système consiste à mettre en avant les articles qui contiennent de longs contenus. La qualité est mise en avant plutôt que la quantité, ce qui changerait des éternels statuts postés à la va vite entre deux rendez-vous.

Et le financement dans tout ça ?

Bien qu’il ait toujours critiqué les publicités encombrantes, la problématique de la monétisation reste présente. Ainsi, il laisse entendre que WordPress se verra offrir des publicités natives qui seront mieux intégrées au sein des blogs. Elles resteront intéressantes et en adéquation aux contenus proposés. Les articles de plus de 140 caractères ont encore leur mot à dire, il n’y a aucun doute là dessus.
  • Laurent Rauquier

    Encore un article de talent 😉