Instagram comptait 860 000 utilisateurs avant son rachat par Mark Zuckerberg en avril dernier. La transaction d’un millard de dollars (ré-évalué à 750 millions de dollars) jugée comme une erreur à cause de l’absence de business plan de l’application mobile reste dans la stratégie de développement du CEO de Facebook.     Pour les créateurs d’Instagram, l’achat de leur petite société qui fit ses débuts fin octobre 2010 est évidemment une bonne chance. Sans aucun moyen de monétisation, Instagram est devenue en l’espace de 6 mois, l’application phare des smartphones. Entièrement gratuite et orientée vers le partage, l’application de photographies retouchées a gagné plus de 11 millions d’utilisateurs actifs depuis sa venue sur les appareils Android et son rachat par le réseau social Facebook. A l’heure actuelle, Instagram garde la même politique de gratuité et d’absence de publicité malgré le changement de direction. Hier, lors de la conférence TechCrunch Disrupt, Mark Zuckerberg assurait qu’Instagram garderait son indépendance, que l’équipe ne serait pas absorbé par le géant américain et resterait considérée comme un membre de l’Open Graph. Si les 11 millions d’utilisateurs actifs ne sont rien face aux 900 millions d’utilisateurs de Facebook, il faut prendre en compte que ces 11 millions de personnes actives sont celles qui se connectent chaque jour sur Instagram. Ceci ne fait que 10% du total des utilisateurs, soit 100 millions. Le blog du modérateur s’intérroge sur l’arrivée de la pub dans les applications mobiles créées par Facebook qui ne saurait tarder sur Instagram. Mais avec la disponibilité en France, il y a peu de la nouvelle application Facebook Photo, on se demande encore pourquoi Mark Zuckerberg a souhaité racheter Instagram. L’idée d’éliminer toute concurrence est peut-être une réponse mais il est certain que Facebook va chercher à rentabiliser son investissement de 750 millions de dollars le plus rapidement possible. source