Les chiffres ne mentent pas ! Le reach de Facebook est en chute libre. Selon une étude récente d’Ogivily, le reach des publications Facebook serait passé de 12% en octobre 2013 à 6% en février 2014. Depuis 2012, Facebook réduit la portée organique des publications des pages avec de nouveaux algorithmes, poussant les professionnels à rivaliser d’intelligence afin de garantir un minimum de visibilité à leurs clients. Selon le groupe Ogivily, Facebook souhaiterait à terme atteindre un reach organique de 0 pour toutes les publications. Pour affirmer cela, Social Ogivily a observé plus de 100 pages pour plus de 48 millions de fans. Avec une chute de 12 à 6% en 4 mois en moyenne et de 4,04 à 2,11% pour les « grosses pages », la menace est grande. Elle est de ce fait tellement importante qu’elle pourrait pousser certains professionnels à déserter Facebook pour la promotion de leur marque. Social Ogivily a profité de l’annonce de ce rapport pour se plaindre des nouvelles conditions de visibilité sur Facebook entrées en vigueur courant 2013 et début 2014. En effet, certaines marques ayant investi des sommes importantes dans la construction de communautés perdent peu à peu le contrôle de celles-ci si elles n’ont pas recours à de l’achat média. Ogivily recommande alors de changer de plateforme et d’investir dans Google + afin de retrouver un réel engagement sur les réseaux sociaux.

Vers un reach de 0 sur Facebook ?

Si une baisse continue de la visibilité est évidente et surtout remarquable, il faut néanmoins mesurer cette étude. Les Pages Facebook sont très populaires sur Internet et leur manque de visibilité provoquera la désertion des marketeurs. Un très mauvais point pour Facebook et il apparaît fort peu probable que ce soit dans l’intérêt du réseau social. Toutefois, l’incitation à investir dans les Facebook Ads se fait grandissante depuis 2012 si une page souhaite un tant soit peu gagner en visibilité. Contrairement aux grosses entreprises disposant d’un budget marketing important, certaines petites structures n’ont pas les moyens de sponsoriser toutes les publications et n’ont recours à la publicité que très rarement voire pas du tout. Le discours de Mark Zuckerberg sur l’Internet libre dévoilé lors des 10 ans de la plateforme ne rentre pas dans cette idée de dénigrement des petites structures et de l’incitation à payer pour gagner en visibilité. Le réseau social a besoin de ces établissements pour conserver son statut de référence.

Quelle stratégie adopter ?

Une chose est certaine, vous ne devez pas vous satisfaire d’une présence sur un seul réseau. Diversifiez votre activité social media si ceci n’est pas encore fait. Publiez sur Twitter, Google + et Pinterest. Posez-vous la question de vos véritables besoins d’une page Facebook. Est-ce que Facebook est le réseau le plus adapté à vos besoins ? Nous ne pouvons que vous conseiller également de varier vos publications. Ne vous cantonnez pas à des liens pointant vers votre site, votre blog. Appliquez les techniques de Community Management afin de satisfaire vos fans, engager la discussion avec eux, faites participer votre communauté. En bref, suscitez l’intérêt de vos communautés.