Le réseau social professionnel a, comme Facebook et Twitter, mis en place un algorithme pour le confort de ses utilisateurs. Cependant, contrairement aux deux réseaux sociaux précédents, la plateforme de networking professionnel a été plutôt transparente sur son outil de tri des publications. En mars, les équipes du réseau social ont même publié un article expliquant les efforts de la plateforme pour proposer toujours plus de contenus pertinents à ses utilisateurs.


infographie-blog-algorithme-linkedin  

LinkedIn version 2018

Ce que la plateforme préférée des professionnels dans le monde nous apprend, c’est qu’elle fait appel à des humains pour déterminer la qualité des publications que vous voyez. Avant de passer entre les mains de ces modérateurs LinkedIn votre publication est proposée à un groupe de vos abonnés pour en connaître son potentiel d’engagement. Si le contenu que vous avez partagé ne rencontre pas beaucoup d’engagements alors sa diffusion est dégradée. Dans le cas contraire, de « vrais humains » de LinkedIn sont consultés pour savoir si votre contenu génère un véritable intérêt ou non. Ce sont ces personnes qui vont décider si votre publication devra être vue par plus d’utilisateurs ou non. La viralité d’une publication se mesure aussi par le nombre de personnes de second et troisième cercle qui ont vu votre publication. Ainsi si vos connaissances de premier degré commentent ou partagent vos publications, vos contacts de deuxième degré verront aussi votre message.  

Ce que l’on sait de l’algorithme LinkedIn

  • Les contenus natifs seront privilégiés sur les liens externes.
  • Les « j’aime », partages et commentaires ont un poids différent dans le calcul de l’engagement.
  • Une publication est d’abord proposée à un petit groupe significatif de vos abonnés pour mesurer son potentiel d’engagement.
  • Pour devenir viral, il faut que votre contenu soit vu par vos contacts de second ou troisième degré.
  • Les contenus générant beaucoup d’engagements seront examinés par des modérateurs humains de LinkedIn.
  • Les récits personnels sont (exceptionnellement) aussi viraux que les autres mécanismes.
Pour proposer du contenu toujours plus pertinent à ses utilisateurs, LinkedIn a mis en place des outils de contrôle de qualité de ce que les utilisateurs diffusent. Pour coller au plus près à la réalité, la plateforme fait appel à des modérateurs humains. De plus elle a fait preuve de transparence en annonçant les grandes lignes du fonctionnement de son algorithme. La présence de votre entreprise sur les réseaux sociaux vous paraît encore complexe ? Nos experts sont là pour vous aider lors de formation ou vous accompagner en gérant avec vous votre stratégie social média. Pour comprendre les autres réseaux sociaux, retrouvez les articles de notre série : Source : SteDavies