Au cours de vos errances sur la toile, il est possible que vous ayez remarqué ici et là, la redondance du nombre « 42 » en tant que réponse universelle. Le 42 fait partie de ces nombres qui, pour la plupart des geeks, ont une signification bien particulière. Et plus particulièrement en ce « towel day ».

42

Le nombre 42 est issu du livre « H2G2, guide du voyageur galactique » publié en 1979 et ensuite adapté au cinéma en 2005. Ce livre représente en quelques sortes, un « guide du routard » humoristique et romancé adapté aux voyageurs de l’espace. On y apprend, par exemple, que la serviette est l’objet le plus utile que l’on puisse posséder dans une telle situation (voir ci-dessous). Dans ce livre, des chercheurs reconnus comme les plus intelligents construisent le plus grand ordinateur jamais construit afin de lui faire calculer la réponse à la grande question sur la Vie, l’Univers et le Reste. Le problème étant que cet ordinateur, bien que très puissant, mit 7 millions et demi d’années à calculer avant de donner sa réponse : 42. A ce moment là, plus personne ne se souvenait donc de la question exacte. 42 est donc depuis reconnu comme la réponse universelle. Si vous posez la question « quelle est la réponse à la grande questions sur la vie, l’univers et tout le reste » aux assistants virtuels comme ceux de la poste, de la SNCF ou même à Siri, tous vous répondront : 42. Ainsi, si l’on vous pose une question et que vous n’avez pas la réponse, vous pouvez toujours essayer « 42 »…

Le Towel Day

le « towel day » ou « jour de la serviette » en français est une journée instaurée il y a quelques années en hommage à l’écrivan Douglas Adams, en référence à l’un des passages du livre « H2G2, guide du voyageur galactique ».
« La serviette est sans doute l’objet le plus vastement utile que puisse posséder le routard interstellaire. D’abord par son aspect pratique : vous pouvez vous draper dedans pour traverser les lunes glaciales de Jagran Bêta ; vous pouvez vous allonger dessus pour bronzer sur les sables marbrés de ces plages irisées de Santraginus V où l’on respire d’entêtants embruns ; vous pouvez vous glisser dessous pour dormir sous les étoiles, si rouges, qui embrasent le monde désert de Karafon ; vous en servir pour gréer un mini-radeau sur les eaux lourdes et lentes du fleuve Mite ; une fois enfilée, l’utiliser en combat à mains nues ; vous encapuchonner la tête avec afin de vous protéger des vapeurs toxiques ou bien pour éviter le regard du hanneton glouton de Tron (un animal d’une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus – con comme un balai, mais très très très glouton) ; en cas d’urgence, vous pouvez agiter votre serviette pour faire des signaux de détresse et, bien entendu vous pouvez toujours vous essuyer avec si elle vous paraît encore assez propre. 

Plus important, la serviette revêt une considérable valeur psychologique : si pour quelque raison, un rampant (= non routard) découvre qu’un routard a sur lui une serviette, il en déduira illico que ce dernier possède également brosse à dents, gants de toilette, savonette, boîte de biscuits, gourde, boussole, carte, pelote de ficelle, crème à moustiques, imperméable, scaphandre spatial, etc. Mieux encore, le rampant sera même heureux de prêter alors au routard l’un ou l’autre des susdits articles (voire une douzaine d’autres) que ledit routard aurait accidentellement pu « oublier »; son raisonnement étant que tout homme ainsi capable de sillonner de long en large la galaxie en vivant à la dure, de zoner en affrontant de terribles épreuves et de s’en tirer sans avoir perdu sa serviette ne peut être assurément qu’un homme digne d’estime. »
En ce jour très particulier, les participants sont invités à se munir d’une serviette et à la garder sur eux toute la journée. De nombreuses célébrations sont également prévues un peu partout autour du globe. A Paris, par exemple, le « Grand Ordre de la Serviette » a prévu des visionnages du film, des lectures, ou encore à 18.00 « les jeux olympiques de la serviette ». A Lyon également une soirée est prévue avec projection du film.

Autres fetes aujourd’hui

Ce qu’il faut également savoir c’est qu’aujourd’hui nous célébrons aussi le « geek pride day » et le « international day of the jedi ». Ces deux fêtes célèbrent l’anniversaire de la sortie du premier Star Wars le 25 mai 1977. Aujourd’hui, Star Wars a donc 35 ans ! Alors nous souhaitons une très bonne journée à tous les geeks et fans de Star Wars à travers le monde !
  • Valérie

    Whaow ! C’est quand je tombe sur ce genre d’article (parfait hein !) que je me dis « J’adore le Web » 😉
    On peut également citer Audiard : « Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière »