Aujourd’hui et encore plus qu’hier, internet a changé : le web porte les objectifs de développement des entreprises. Il n’y a pas une opération de communication ou une campagne publicitaire qui ne s’appuie sur un dispositif internet (un site, un blog, une page sur un réseau social, etc…). De ce fait, chaque « présence » internet doit être optimisée pour recevoir les bons visiteurs (trafic qualifié) et faire de la conversion (achat, formulaire rempli, document téléchargé, etc…). Cette optimisation devient de plus en plus complexe car les internautes évoluent et ont des usages de plus en plus pointus. On a aujourd’hui sur internet 3 types de visiteurs à qui il convient de s’adresser de manière approprié :
  • Les visiteurs qui cherchent : ce sont des internautes qui demandent aux moteurs de recherche. Leurs demandes sont de plus en plus précises (70% des internautes ne passent pas la 1ère page de Google et reformulent leur requête s’ils ne trouvent pas ce qu’ils recherchent).
  • Les visiteurs qui participent : ce sont les internautes qui se réunissent en communautés pour échanger entre eux sur leurs problématiques. Les réseaux sociaux personnels et professionnels, les forums, les blogs, sont des lieux d’échanges et de discussion où l’information a la valeur de celui qui la donne et non plus la valeur du nombre.
  • Les visiteurs qui surfent : ce sont les internautes qui se « promènent » sur internet et auprès de qui il faut communiquer. Les documents « print », les emailings, les bandeaux publicitaires, permettent de toucher des internautes à partir du moment où ils les voient au bon moment, au bon endroit et avec le bon message.
Et les services des Ressources Humaines doivent eux aussi travailler leur présence internet pour être trouvés, pour participer aux conversations et communiquer. Cela nécessite des compétences de plus en plus pointues et pluridisciplinaires :
  • Savoir être trouvé : une annonce d’offre d’emploi qui ne serait pas optimisée pour les moteurs de recherche sera moins visible que l’annonce d’un concurrent, un formulaire type ou un document interne mal indexé déclenchera des frustrations de la part des salariés et/ou des demandes chronophages à destination des équipes du service RH. Connaître les principes de fonctionnement des moteurs de recherches (internes ou externes comme Google) pour construire de la bonne manière les contenus à diffuser qui nécessitent d’être trouvés, doit être dans les compétences du service Ressources Humaines.
  • Savoir participer aux conversations : il existe de nombreuses communautés internes et externes où les services RH se doivent d‘être présents (pour du recrutement, pour de la gestion de la marque employeur,…). Connaître et savoir utiliser les outils de veille, comprendre les règles, les usages et les techniques des réseaux sociaux, savoir répondre et animer une communauté doivent donc faire partie des compétences intégrés à un service Ressources Humaines.
  • Savoir communiquer : La diffusion des informations en interne comme en externe aux bons endroits (newsletters, intranet, …), de la bonne manière (fréquence, supports, …), aux bons moments et aux bonnes personnes, nécessitent la connaissance d’outils et d’usages spécifiques au web.
Toutes ces compétences nécessitent bien sûr, au-delà de formations, une collaboration inter-services, mais n’est-ce pas le cœur de la fonction d’un service RH que de faire collaborer les collaborateurs de l’Entreprise ?