Si Google reste le moteur de recherche le plus utilisé en France à 89,8% en juillet 2012 (source), certains services proposés par le géant américain font pâle figure. C’est le cas de Google Places qui en un an a perdu plus de 74% de son audience. Comptant 1,112 millions de visiteurs en juillet 2011, ils ne sont plus 287 000 à utiliser les services de Places. La faute à Google Plus qui incorpore désormais la fonctionnalité Google Local qui permet de voir les adresses les plus recommandées autour d’un point. Avec 5,2 millions de visiteurs uniques pour juillet 2012, Google Plus regroupe de plus en plus de services de l’entreprise, justifiant leur chute. Google Maps accuse également une baisse d’audience suite à son transfert vers des solutions de mobilité et au coût lié à l’utilisation sur les sites tiers depuis octobre 2011. Passant de 18 millions de visiteurs en juillet 2011, ils ne sont plus que 14 millions à utiliser le service de cartographie. Google a contre-attaqué en divisant ses tarifs d’exportation du module Maps par 8. Pour 1000 chargements, Google demandait 4 dollars avant de se rétracter et de fixer à 0,5 cents les 1000 appels de l’API. En intégrant Google Talk à Gmail et ses 425 millions d’utilisateurs (juillet 2012 – source), la service de messagerie instantanée a perdu 108 000 utilisateurs en un an. En 2012, ils ne sont plus que 50 000 à utliser le tchat Google. Le service iGoogle qui fermera ses portes définitivement en novembre 2013 perd 17% de ses utilisateurs. Une baisse qui se rapproche de celle encaissée par Google Earth et ses 19,6% d’utilisateurs perdus. source