Après Twitter et Facebook, c’est à un troisième géant de la Silicon Valley de subir une attaque de Hackers, Apple. En effet, mardi 19 février, les machines de plusieurs employés ont été infectés en visitant un site piégé.

Que s’est-il passé ?

D’après certains experts, le hacking de ces firmes proviendrait de l’Europe de l’Est ou de Russie. De nombreux développeurs fréquentent un même site qui semble contenir un script malveillant qui, une fois ouvert, créé une porte d’entrée vers un ordinateur entrain de le visiter. Pour ce faire, le site utilise une faille Java qui se trouve sur l’ordinateur des utilisateurs. Selon Bloomberg, 40 entreprises se sont faites attaquées, en comptant Twitter, Facebook et Apple. D’autres entreprises pourraient l’avoir été sans le savoir. Le but de ces hackings serait de dérober des secrets industriels, mais chacune des entreprises affirment qu’aucunes informations n’auraient été volées. Cependant, le doute persiste. Si une porte Java a été ouverte, qui est-ce qui est entré et quelles en sont les conséquences ?